Etre à Bali et manger sainement…enfin!

balisalade

salade de choux et d’avocat à l’huile d’olive toute simple

Me voilà à Bali, oui, encore Bali, car j’aime tout particulièrement cette île, surtout à cette période. Aller à Bali au mois d’Avril c’est comme visiter l’Europe en Juin ou en Septembre. Il fait beau, il fait même chaud (31°C) mais ce n’est pas la très haute saison. On peut donc négocier les prix, aller dans de super endroits difficilement accessibles en pleine saison et circuler également plus facilement.

Après presque un mois et demi en Inde où il fut assez compliqué de m’alimenter, je goûte au plaisir de faire le marché, de préparer les repas et de manger des salades et même… de mettre du fromage dans mes salades.

En Inde, à moins d’avoir un système gastrique digne d’un sanibroyeur, il vaut mieux faire attention à ce que l’on mange. Au début du séjour ce fut compliqué. Je m’alimentais de chapatis me disant qu’au moins, je ne choperai pas d’amibes ou autres réjouissances que vous réservent l’Inde.  J’ai donc commencé à gonfler, gonfler, gonfler associé à mes douleurs habituelles dûes au gluten, j’ai dû changer ma stratégie alimentaire. Je me suis rabattue sur le riz au cumin le midi, et la raita, un yaourt au légumes le soir. Ce n’est que le jour où nous avons été invités  à Jaipur dans un endroit très chicos que je me suis dit « waouw des tomates mozza, ici je peux relâcher ma parano alimentaire, je suis en terrain sûr ». J’ai passé la journée suivante au lit à me maudire.

Ici à Bali, je n’hésite pas à acheter des Satay (brochettes grillées) dans la rue, à manger des légumes, des fruits et bonheur de l’île à boire de délicieux jus de fruits, passion, mangue, banane, goyave qui me transportent de bonheur. Le pied, quel sentiment de liberté je ressens ici!

Vraiment, j’aime Bali!

Une réflexion au sujet de « Etre à Bali et manger sainement…enfin! »

  1. Merci pour cette idée d’association, à part la pomme je ne ne voyais pas trop avec quoi marier les choux…j.imagine que cela doit bien équilibrer !
    Je tente dès que j’ai un chou sous la main.

Laisser un commentaire