Tom Kha Kai – l’éveil des sens [Thailande]

soupelaitcoco

Dimanche 10 novembre 2013, à l’heure du repas il fait 32°C sur la plage de Hinkong sur l’île de Koh Phangan. Le Nest 89 est un petit restau qui sert une excellente cuisine thaï. Sur la carte , du Tom Kha kaï soit « soupe aux herbes et au lait de coco » un plat traditionnel Thailandais que j’adore. On peut le choisir végétarien, avec du poulet ou aux fruits de mer. Cela va faire 3 semaines que nous sommes en Thailande, il fait chaud, le taux d’humidité fricote avec les 90% mais, de la soupe je mangerai. Ce fut presque exclusivement mon alimentation il y a quelques années quand nous étions venus une dizaine de jours du sur l’île de Koh Yao Yai et que j’avais appris astuces, secrets et conseils pour faire des gâteaux à base de farine de riz légers et moelleux. Cela avait boosté mon inspiration, une fois chez moi, j’avais réécrit toutes mes recettes de cakes. Ce voyage avait été le déclencheur de l’écriture de mon livre « tout le monde aime mes cakes sans gluten »

Cette soupe c’est l’éveil des sens, la pâmoison des papilles. Tout d’abord il y a le lait de coco qui a une légèreté, un goût subtil que n’ont pas les laits de coco en conserve, puis immédiatement arrivent les herbes et autres parfums: le galanga frais, ce rizhome, une fois  coupé en morceaux ressemble à du navet ou de la pomme de terre mais quand on croque dedans…aïe, il donne du caractère à la soupe, la citronnelle toujours aussi aromatique et parfaite coupée en bâtonnets et les feuilles de kafir dont la présence vous rappellent immédiatement que vous êtes en Asie du Sud Est. Je laisse ces trois ingrédients au bord de mon assiette, ils sont là pour parfumer mon bouillon. Puis viennent les carottes, joliment découpées et les fruits de mer seiche et gambas essentiellement. Le cuisinier me propose du riz nature, cuit à la vapeur, je ne peux pas m’empêcher d’en verser dans ma soupe. Que c’est bon! Je déguste, je profite de chaque cuillérée, je ne veux pas que ce moment finisse…je suis addict!

D’après les nouvelles que j’ai eu de France, le froid envahi le pays, alors…pensez au Tom Kha Kaï.  Alors, non, je n’ai pas la recette, mais dès que je l’aurai je la partagerai sur ce blog avec vous. J’en ai vu sur internet, petit détail important, ma soupe était « no spicy » c’est à dire sans piment, je n’ai pas pris de risque, les thailandais n’ont pas la même résistance au chilli que nous. Une dernière chose, cette soupe est sans gluten, prenez soin tout de même de vérifier que l’idée saugrenue d’ajouter je ne sais quel épaississant ou autre colorant contenant du gluten.

4 réflexions au sujet de « Tom Kha Kai – l’éveil des sens [Thailande] »

  1. Ta soupe me donne très envie, elle me fait voyager.
    Bonne soirée
    Co

  2. Le , loussot a dit :

    merci pour ce post. je sens presque le gout de la soupe… hum 😉 ( samounette)

Laisser un commentaire