baratté, AOC ou le conserver – le beurre #3

le beurre 3

Continuons notre promenade sémantique autour du beurre. Episode # 3.

beurre de baratte

Ce n’est pas une appellation officielle. Lorsque l’on lit beurre de baratte, cela évoque pour nous qu’il doit s’agir d’un beurre de très grande qualité, dont la crème est barattée à l’ancienne. Ce devrait être également un beurre fermier dont le lait provient d’un seul élevage et de la traite des mêmes vaches qui vivent une grande partie de leur journée dans les champs. Ce devrait être également un beurre de saison dont le goût change tout au long de l’année. et dont la date limite de vente est très courte.

Le beurre fermier

Ils sont fabriqués généralement artisanalement, sa conservation est limitée à quelques jours seulement, même au froid, ce qui implique que sa vente ne se fasse qu’à l’échelle locale.

Le beurre laitier

Il est fabriqué dans des laiteries plus ou moins industrielles. Les normes de qualité d’hygiène permettent d’obtenir un beurre dont l’encadrement bactériologique est bien meilleur que le beurre fermier. Sa conservation à 2° C est de 20 jours environ, ce qui permet une diffusion plus importante que le beurre fermier.

Le beurre industriel

Il est obtenu à partir de crème pasteurisée qui est barattée, lavée et malaxée en continu dans un butyrateur qui fait du beurre dans un laps de temps très court.

Moulé ou en motte

On trouve également des dénomination comme « moulé », « en motte » qui, pour les beurre vendus en supermarché découlent plus du marketing et de la publicité que d’une gentille crémière.

Bio

Pour obtenir le logo et l’appellation AB sur l’emballage,  les vaches doivent avoir reçu une alimentation à 95% bio et qu’elles sont soignées avec des produits naturels.

AOC

Le top des beurres ce sont les AOC (appellation d’origine contrôlée). Le beurre d’Isigny, le beurre de Charentes-Poitou dont fait partie le beurre d’Echiré et le beurre des Deux-Sèvres. L’AOC garantit une qualité particulière, liée à la méthode de fabrication de ces beurres et à leurs caractéristiques régionales.

Conservation

  • Réfrigérateur : dans de bonnes conditions, le beurre pasteurisé peut se conserver quatre mois dans le compartiment à beurre. Veiller à ce qu’il soit toujours bien emballé et à le garder à distance des aliments très parfumés, qui pourraient lui communiquer leur odeur. Ne pas dépasser la date de péremption inscrite sur l’emballage.
  • Congélateur : un an à -18 °C. Décongeler au réfrigérateur en comptant environ six heures. Une fois qu’il est décongelé, le consommer dans un délai de trois semaines.
  • Le beurre fermier ne se conserve que quelques jours.

Le beurre est un produit complexe, car si je n’ai pas poussé ce dossier jusqu’à parler de l’alimentation des vaches et de leur mode de vie je me suis souvent dit, à bien y regarder, c’est la base, l’origine de tout.

J’espère que ce dossier vous aura permis d’y voir plus clair sur les mots, dénomination, sémantique utilisée sur les emballages de nos plaquettes de beurre.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire